Projet de réforme de la procédure pénale : la méthode et les intentions de Koen Geens posent question

Un vendredi après-midi extrêmement intéressant pour les députées PS Laurette Onkelinx et Özlem Özen qui s’étaient rendues à Malines pour une rencontre avec les juges d’instruction autour du projet de réforme de la procédure pénale du ministre de la Justice Koen Geens. Près d’une centaine de magistrats ont ainsi exprimé leurs inquiétudes sur les intentions mais aussi la méthode de travail du ministre.

 

 

 

 Laurette Onkelinx et Özlem Özen ont été étonnées à plus d’un titre de ce qui s’y est dit :

 

·         contrairement à ce que prétend le Ministre Geens, les juges d’instruction n’ont pas été consultés, à quelque stade que ce soit, pour la préparation de cette réforme… c’est pourtant de leur avenir qu’il s’agit !

 

·         contrairement à ce que prétend le Ministre Geens, les juges d’instruction ne sont pas fermés à une évolution de leur métier et ont une série de mesures très intéressantes à proposer afin d’améliorer la procédure d’instruction

 

·         plus inquiétant encore, l’analyse pertinente développée cet après-midi par les juges d’instruction démontre que la future réforme du ministre Geens – couplée au manque de moyens récurrent de la justice – va inévitablement amener les services de police à mener leurs enquêtes de leur propre chef et sans véritable contrôle, c’est-à-dire sans aucune garantie d’impartialité !

 

 

 

Pour Laurette Onkelinx et Özlem Özen, mener une réforme d’une telle importance en termes de droits fondamentaux, sans consulter les principaux professionnels concernés est contreproductif et dangereux : « la méthode du ministre Geens pose réellement question : on ne décide pas à huis clos de l’avenir de notre Etat de droit, ni de la remise en question de l’indépendance de la justice et du pouvoir judiciaire ! »

 


RECHERCHE...