Hébergement touristique : le Groupe PS souhaite réglementer certaines pratiques des plateformes de réservation en ligne

Aujourd’hui pour réserver un hôtel, la plupart des gens vont consulter des plateformes qui proposent un service de réservation de chambres. On pourrait croire que tout le monde y gagne - les clients et les hôteliers - mais attention, si globalement ces plateformes facilitent la vie des uns et des autres, il n’en demeure pas moins que les trois fédérations HORECA (Flandre, Wallonie et Bruxelles) sont montées au créneau pour demander un peu plus de réglementation.

 

Pourquoi ? Certaines plateformes profiteraient de leur quasi-monopole pour imposer des clauses de non-concurrence aux établissements d’hébergement touristique qui font appel à leurs services.

 

« Il s’agit notamment de clauses qui interdisent à l’établissement de pratiquer des prix inférieurs à ceux proposés sur ces plateformes. De cette façon, les plateformes de réservation s’assurent de toujours proposer les soi-disant meilleurs prix et de garder leur monopole sur les réservations » indique la députée PS Fabienne Winckel.

 

« Ces clauses ont été interdites dans de nombreux pays européens mais sont toujours autorisées en Belgique », précise Fabienne Winckel, « il est temps d’en finir avec pratiques. Nous souhaitons rendre une marge de manœuvre aux établissements belges pour la gestion de leurs tarifs d’hébergement. Une souplesse tarifaire dont pourront bien évidemment profiter leurs clients. »

 

Le Groupe PS a donc déposé une proposition de loi afin de mettre fin à ces pratiques abusives qui portent atteinte au principe élémentaire de libre concurrence. Elle sera prise en considération ce jeudi en séance plénière de la Chambre et pourra alors commencer son parcours législatif.


RECHERCHE...