Pour la majorité MR/N-VA, le choix de la facturation électronique par les entreprises est plus important que la liberté de choix du consommateur

La majorité MR/N-VA a rejeté la proposition de loi PS qui assurait au consommateur le libre choix de la façon dont il veut recevoir ses factures d’eau, d’énergie et de télécommunications.

 

La majorité estime donc que les consommateurs peuvent se voir imposer, sans leur consentement, le passage d’une facturation papier à une facturation électronique.

 

La députée PS Karine Lalieux, à l’origine de la proposition, insiste pourtant : « le consommateur doit pouvoir garder le droit de choisir librement s’il veut recevoir ses factures sur papier ou par internet ! »

 

Pour la députée socialiste, c’est un choix évident qui répond aux besoins spécifiques de certains consommateurs et qu’une grande entreprise ne peut pas lui confisquer : « certains optent pour une facture papier pour faciliter leur classement, pour mieux la contrôler, pour être sûr de la recevoir pour la payer dans les temps ou tout simplement parce qu’ils ne maîtrisent pas les nouvelles technologies » précise encore Karine Lalieux.

 

L’avis du Ministre sur la proposition de loi PS, accompagné d’une note du SPF économie sur la problématique, démontre pourtant l’existence d’un problème : « un nombre important de plaintes ont par exemple été déposées contre Proximus et Mobistar qui poussaient leurs clients vers une facturation électronique sans leur consentement » précise la députée socialiste qui regrette que la majorité ait une fois de plus décidé d’abandonner les consommateurs pour défendre les intérêts des grandes entreprises.

 

Le Groupe PS regrette cette frilosité injustifiée du ministre et de sa majorité qui, tout en reconnaissant le problème, ne proposent aucune solution.


RECHERCHE...