Remplacement des F-16 : le gouvernement Michel s’apprête à engager la Belgique pour 15 milliards € sans concertation !

La commission des achats et des ventes militaires de la Chambre se penchera ce mercredi sur le remplacement des avions F-16. La commission doit en effet donner son aval pour le lancement de la procédure d’appel d’offres que souhaite lancer le gouvernement Michel.

 

Le Groupe PS s’oppose à cette décision du gouvernement qui ne s’inscrit dans aucune stratégie européenne et n’a fait l’objet d’aucune concertation avec les entités fédérées. Un comble quand on sait que la région Wallonne par exemple ou nos universités sont reconnues dans le monde entier pour leur expertise en aéronautique et en recherche et développement.

 

« L’achat de 34 avions de combat est-il vraiment indispensable ? Pour quelles missions ? » s’interroge le député PS Sébastian Pirlot. « La décision d’un tel investissement aurait dû s’appuyer sur une véritable vision stratégique européenne » déplore le député socialiste. « C’est aujourd’hui qu’il faut construire cette stratégie européenne et organiser les synergies nécessaires. Un éventuel remplacement des F-16 doit s’inscrire dans cette perspective. La Belgique ne pourra à la fois acheter 34 avions de combat et renouveler le matériel militaire des autres composantes de la Défense : c’est budgétairement impossible et cette réalité, elle est la même pour tous nos partenaires européens. Partageons plutôt les efforts en fonction des atouts et des moyens de chacun ! »

 

« Quelles retombées positives tangibles peut-on attendre de cet investissement colossal pour notre économie, nos industries et nos universités, dans le respect des règles européennes ? » s’interroge encore Sébastian Pirlot qui s’inquiète de l’absence totale d’implication des entités fédérées dans le processus : « celles-ci sont pourtant en première ligne en matière d’industrie, de recherche et développement ou de commerce extérieur. »

 

Dans ces conditions, le Groupe PS ne soutiendra pas le gouvernement Michel dans ce choix à 15 milliards d’euros.


RECHERCHE...