Délocalisation des activités IT de bpost en Inde : pour le Groupe PS, les entreprises publiques ne peuvent pas recourir au dumping social !

Nous apprenions il y a quelques jours que bpost avait externalisé une partie de son activité IT en Inde, supprimant ainsi 200 emplois qualifiés en Belgique. Ce mercredi, le député PS Laurent Devin interpellait le Ministre De Croo en commission sur ces pratiques inacceptables, d’autant plus dans le chef d’une entreprise publique. Le Ministre De Croo s’est contenté d’expliquer qu’il avait été mis sur le fait accompli tout en minimisant les conséquences de cette délocalisation.

 

Pour le député socialiste, la réponse du Ministre est étonnante à plus d’un titre : « ce gouvernement dit vouloir créer 50.000 emplois dans le numérique et lutter contre le dumping social… Et quelle est la réponse du ministre sur les pratiques inacceptables de bpost ? Que le marché de l’IT est pourvoyeur d’emplois et que les 200 informaticiens externes concernés auront surement tous retrouvé du travail d’ici la fin de l’année… Quelle indécence ! Nous ne pouvons accepter que le gouvernement ferme les yeux sur des pratiques qu’il est censé combattre. Plus que quiconque, les entreprises publiques ont une responsabilité et une exemplarité à assumer qui vont au-delà de leur bilan comptable et c’est au gouvernement de les contrôler ! »

 

Le Groupe PS a déposé une motion demandant instamment au gouvernement de prendre ses responsabilités, à savoir :

 

- d’interdire aux entreprises publiques ou à participation publiques de délocaliser à l’étranger les services et emplois qui y sont attachés

- de définir un cadre juridique contraignant pour que les entreprises publiques ou à participation publique soient un moteur et un exemple de création et de maintien d‘emplois de qualité,

- de réintroduire la fonction de commissaire de gouvernement pour garantir le contrôle du gouvernement sur les décisions de l'entreprise

- de lutter réellement contre le dumping social en garantissant la qualité de l’emploi en Belgique

 

Pour le Groupe PS, il appartient au gouvernement de contrôler le respect des obligations sociales et environnementales de bpost et des autres entreprises publiques. En sacrifiant le contrôle de l’État à la loi du marché, le gouvernement a créé les conditions de son propre échec en se déresponsabilisant totalement de la gestion de l’entreprise. Et quand on supprime les contrôles, il ne faut pas s’étonner que l’on ne contrôle plus rien !

 

Le Groupe PS compte sur l’ensemble des partis qui se sont joints à son interpellation ce mercredi pour soutenir sa motion.


RECHERCHE...