Question de Paul-Olivier Delannois à Kris Peeters, ministre de la Protection des consommateurs, sur le "bulletin des consommateurs"

Monsieur le président, monsieur le ministre, depuis la mise sur pied de ce gouvernement, nous n'avons de cesse de dénoncer le manque d'ambition en matière de protection du consommateur. Nous le répétons inlassablement: vous avez abandonné le consommateur, préférant vous tourner vers les banques et les grandes entreprises.

 

Vous n'êtes pas le seul responsable au sein de ce gouvernement, vos collègues en charge des télécoms et de la santé, de la SNCB, la ministre d'Electrabel - pardon, de l'Énergie -, ne sont pas en reste.

 

La seule ambition de ce gouvernement serait donc de maintenir le statu quo. Alors, pour masquer votre immobilisme, vous nous parlez d'évaluation, d'études complémentaires, etc. Pendant ce temps-là, rien n'avance. Pourtant, les dossiers ne manquent pas, par exemple encadrer les frais de gestion de comptes courants et mettre de l'ordre dans les services offerts, permettre aux jeunes conducteurs de s'assurer à des prix décents et accessibles, lutter contre le surendettement, lutter contre l'obsolescence programmée. Quid de l'assurance solde restant dû pour les personnes ayant un risque accru en matière de santé?

 

Contrairement à ce gouvernement, nous voulons des solutions concrètes. Si cela ne vous intéresse pas, passez la main au parlement, nous avons des dizaines de textes sur la table.

 

Vous pourrez dire que ce sont des propos d'un député socialiste, un député de l'opposition, mais tout ceci vous a été confirmé dans un bulletin qui vous a été adressé par Test-Achats. À ce que je sache, Test-Achats n'est pas une succursale du PS.

 

Votre politique générale ne nous rassure pas du tout.

 

Monsieur le ministre, vous n'êtes pas seulement ministre des Affaires sociales, mais aussi de la Protection des consommateurs et nous avons l'impression que vous l'oubliez souvent. Il est donc temps de vous mettre à la tâche.

 

Qu'avez-vous fait pour protéger les consommateurs en matière de frais bancaires? Où en sont les différentes études commandées à l'Observatoire des prix?

Réponse de Kris Peeters

Monsieur le président, monsieur Delannois, je vais être très bref. Comme beaucoup, j'ai pris connaissance, hier, du communiqué de presse de Test-Achats.

 

J'en prends acte et laisse à l'auteur la responsabilité de ses propos. Il n'y a rien d'autre à dire sur le sujet, en ce qui me concerne. Je vais travailler, comme je le fais chaque jour et, pour le reste, nous verrons.

Réplique de Paul-Olivier Delannois

Monsieur le ministre, je m'attendais à obtenir une réponse. Quand on pose une question, c'est évidemment la moindre des choses. Je prends acte de votre attitude. Toutefois, l'année touche à sa fin et, comme à l'école, votre premier bulletin délivré par Test-Achats mentionne que vous pouvez mieux faire. Compte tenu de ce que vous venez de me dire, je pense qu'il y a en effet encore beaucoup de travail à faire d'ici la fin du mandat. Mais si vous ne vous ressaisissez pas - et vous ne semblez pas avoir envie de le faire -, je crains qu'en fin de mandat, Test-Achats dise: "Élève Peeters, vous êtes busé!"


RECHERCHE...