Fermeture de la maternité de Lobbes : la conséquence dramatique des économies imposées par Maggie De Block aux hôpitaux

La maternité de Lobbes fermera ses portes en mai prochain. Ses activités, tout comme celles du service d’hospitalisation pédiatrique, seront transférées à l’hôpital de Jolimont à La Louvière. Cette décision fait suite aux économies de 92 millions d’euros imposées à la hâte par Maggie De Block au secteur hospitalier.

 

Le député PS Philippe Blanchart s’inquiète d’une situation qui, d’hôpital en hôpital, risque de se répéter : « une quarantaine de professionnels de la maternité et du service pédiatrique de Lobbes sont concernés par la restructuration. Une restructuration qui aura des conséquences importantes, tant pour le personnel concerné, que pour les patients. La maternité réalise à elle seule près de 300 accouchements par an. L’accessibilité aux soins de santé sera mise à mal pour les citoyens de la région. » Le député socialiste interpellera la Ministre de la Santé publique sur ses économies irréfléchies destinées à combler le trou budgétaire.

 

Il y a par ailleurs de fortes chances que les fermetures et restructurations de services hospitaliers s’enchaînent dans les mois à venir. De nombreux hôpitaux font déjà face à des difficultés financières importantes. Les nouvelles économies que leur impose le gouvernement Michel aggravera encore cette situation déjà précaire.

 

Pour le député PS Alain Mathot, la Ministre fait fausse route : « une réforme du financement des hôpitaux était nécessaire, vu la santé financière fragile de certains d’entre eux. Aujourd’hui, Madame De Block ne réforme pas ce financement pour un meilleur service, mais elle étrangle les hôpitaux pour moins de services. De nombreux hôpitaux ont déjà tiré la sonnette d’alarme… La situation n’est plus tenable ! ». Alain Mathot interpellera - chiffres à l’appui - la ministre De Block ce mardi, en marge des discussions du budget 2017.

 

Pour le Groupe PS, cette situation dramatique confirme ce que les députés socialistes dénoncent depuis des semaines : nos soins de santé sont en danger !


RECHERCHE...