Suppression des casernes de protection civile : Jan Jambon doit faire toute la transparence sur ses intentions !

Dès le début de cette législature, le gouvernement Michel a annoncé vouloir réformer les services de Protection civile, en réduisant notamment le nombre de casernes réparties sur l’ensemble du territoire. Depuis, silence radio du côté du Ministre N-VA de l’Intérieur… un silence qui laisse les quelques 1.100 agents d’intervention de la protection civile dans l’incertitude quant à leur avenir.

 

Il semblerait aujourd’hui que le projet de rationalisation du Ministre Jambon consisterait à supprimer 2/3 des casernes de protection civile, en ne maintenant que deux d’entre elles : celle de Crisnée et celle de Brasschaat, la commune dont il est le bourgmestre empêché…

 

Pour le député PS Eric Thiébaut, le Ministre N-VA de l’Intérieur doit au plus vite clarifier la situation. « Cela fait plus de 2 ans que le personnel de la protection civile attend d’être fixé sur son sort… On parle, dans les rangs syndicaux, de la suppression de 4 casernes sur les 6 actuellement en service, qui entrainerait la perte de plus de 140 emplois… Mais pas un mot du Ministre, pas une ligne d’explication dans sa note de politique générale… J’exigerai que demain, en Commission, Monsieur Jambon fasse toute la transparence sur son projet de rationalisation ! » précise le député socialiste, qui dénonce au passage le peu de considération du Ministre vis-à-vis des travailleurs de la Protection civile : « les 450 professionnels et 650 volontaires de la Protection civile, qui se démènent 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 au service de la population, méritent un peu plus de transparence et de respect ! »

 

Le député socialiste s’interroge également sur la pertinence de ce projet : « si les craintes des syndicats se concrétisent, deux casernes seulement pour intervenir aux quatre coins du pays, ça pose de nombreuses questions ! Comment les services pourront-ils encore assurer une qualité de service optimale à la population ? Comment pourront-ils encore assumer toutes leurs missions, avec des délais raisonnables d’intervention ? Et si certains services sont intégrés au sein des zones de secours, comment ces dernières seront-elles financées pour prendre en charge ces missions supplémentaires ? »

 

Pour le Groupe PS, il est temps que Jan Jambon respecte enfin les travailleurs de la Protection civile en faisant toute la transparence sur les choix qu’il a posés. Les députés socialistes s’opposeront avec force au projet du gouvernement Michel de démanteler ce service efficace et essentiel à la population.


RECHERCHE...