Pour le Groupe PS, il n’est pas envisageable de remettre en question l’importance de l’action des ONG

Le Ministre libéral Alexander De Croo a lancé début 2016 un « screening » des ONG, malgré un vide juridique décrié à de nombreuses reprises au niveau de la Chambre.

 

Cette évaluation a été réalisée par le cabinet Deloitte, qui a utilisé des critères presque uniquement issus du management privé.

 

20 ONG ont échoué à ce test et vont donc perdre leurs subsides fédéraux, ce qui les mettra en grande difficulté financière et menace à terme leur existence.

 

Le Gouvernement MR/NVA a clairement favorisé les plus grosses structures, et de facto, les ONG flamandes. En effet, 80% des ONG qui ne seront plus subsidiées sont francophones.

 

Pour la députée PS Gwenaëlle Grovonius, « La solidarité internationale est centrale. La politique menée par Mr De Croo menace le rôle des ONG. Cette réforme a, sans étonnement, impacté d’avantage les ONG du Sud du pays, comme j’ai pu le souligner lors du débat sur le budget 2017 du Ministre ce mercredi en commission ».

 

Pour le Groupe PS, il n’est pas envisageable de remettre en question l’importance de l’action des ONG ni, plus largement, de la Coopération au développement. Il n’est pas non plus souhaitable de baser des évaluations sur base de critères uniquement issus du management privé qui ne tiennent pas compte des résultats et des actions concrètes menées sur le terrain.


RECHERCHE...