Le gouvernement s’attaque à la dotation d’équilibre de la Sécu et met en péril la protection sociale de tous les Belges !

Vendredi dernier, le gouvernement Michel a marqué son accord sur le projet de Maggie De Block proposant une réforme du financement de la sécurité sociale.

 

Après 3 milliards d’économies drastiques décidées il y a moins d’un mois, le gouvernement s’attaque cette fois à la dotation d’équilibre de la sécurité sociale. Une dotation qui vient en appui du financement de la Sécu – cotisations sociales et financement alternatif - afin d’en assurer l’équilibre et la pérennité.

 

Le projet soumettrait l’octroi de la dotation d’équilibre à une multitude de conditions que le gouvernement appelle « facteurs de responsabilisation ». Toutefois, ces facteurs ne sont pas uniquement liés à une gestion saine de la sécurité sociale. Certains d’entre eux sont au contraire, directement liés aux mesures qui seront décidées par le gouvernement et de l’évaluation correcte ou non du rendement de celles-ci. Or le gouvernement MR/N-VA nous a déjà prouvé à maintes reprises qu’il était fâché avec les chiffres et que ses prévisions de recettes étaient le plus souvent farfelues !

 

Pour la cheffe de groupe PS Laurette Onkelinx, les choses sont claires : « l’objectif du gouvernement, c’est de payer la plus petite dotation possible et de renvoyer la balle aux acteurs de la Sécu ! Cela plongera les comptes de la Sécurité sociale dans le rouge et ce ne sera pas sans conséquences : la dotation qui sera ainsi attribuée sera donc en-deçà de ce qui serait nécessaire pour faire face aux besoins réels des pensionnés, des patients, des invalides ou des demandeurs d’emploi. Le gouvernement pourra alors contraindre les partenaires sociaux à proposer de nouvelles mesures, qui tomberont inévitablement sur le dos des personnes les plus fragiles ! »

 

La dotation d’équilibre est pourtant essentielle en cette période de crise alors que suite aux mesures prises par ce gouvernement en faveur des entreprises, les sources de financement de la Sécu sont en constante diminution et qu’on enregistre par ailleurs une augmentation des dépenses, très largement due au vieillissement de la population.

 

Cette nouvelle attaque contre le bien-être de tous les Belges est totalement inacceptable pour la cheffe de groupe socialiste : « par cette réforme, le gouvernement Michel asphyxie totalement notre sécurité sociale et met en péril l’essence même de ce précieux mécanisme de solidarité : le financement des pensions, des soins de santé et des revenus de remplacement. Ce gouvernement démantèle purement et simplement la protection sociale de tous les Belges au moment où ils en ont le plus besoin ! »

 

Pour le Groupe PS, le gouvernement doit au contraire donner tous les moyens à la Sécurité sociale pour lui permettre d’assurer son rôle de véritable bouclier contre la crise !


RECHERCHE...