Violences conjugales : pour le Groupe PS, il faut améliorer la protection des victimes contre les risques de récidive de leur conjoint

Près de 850 faits de violences conjugales sont enregistrés en moyenne par semaine dans notre pays. Sans compter les personnes qui n’en parlent pas, et qui n’en parleront jamais. Ces violences se soldent hélas par 160 décès par an, de femmes en grande majorité.

 

Un projet-pilote permet actuellement aux services de police et aux parquets d’évaluer les risques de violences conjugales de manière objective lorsqu’un procès-verbal est dressé.

 

Pour le Groupe PS, si la prévention, la détection et l’évaluation sont évidemment des axes essentiels d’une politique efficace de lutte contre les violences faites aux femmes, il faut également pouvoir agir concrètement quand le danger et le risque de récidive sont présents.

 

Pour la députée PS Fabienne Winckel, qui interrogeait la secrétaire d’État Elke Sleurs en plénière ce jeudi, « il est du devoir des autorités publiques de protéger, de sécuriser plus encore les victimes lorsqu’elles se trouvent en situation de grand danger et qu’elles craignent pour leur vie. Nous ne pouvons en effet accepter qu’aujourd’hui encore autant de femmes décèdent sous les coups de leur conjoint. »

 

La députée socialiste a notamment rappelé à secrétaire d’État toute l’importance de mettre en place des mesures de protection immédiate répondant à des situations d’urgence : « les téléphones portables de grand danger ou tout autre système permettant à la victime d’obtenir une aide rapide et efficace doit être envisagé. Ce système a clairement fait ses preuves dans d’autres pays et cela mérite à notre sens toute notre attention. »

 

Le Groupe PS a d’ailleurs déposé une proposition de loi qui permettrait de transposer en Belgique le système des téléphones portables de grand danger qui a été généralisé en France en 2014.

 

Une mesure simple qui, aux yeux de Fabienne Winckel, permettrait d’améliorer la protection des victimes contre les risques de récidive de leurs conjoints.


RECHERCHE...