Intervention belge en Syrie : la majorité MR / N-VA même pas capable d’être en nombre pour soutenir l’intervention militaire décidée par son gouvernement

Le parlement devait se pencher ce mercredi matin sur la proposition MR / N-VA qui soutient le principe d’une intervention militaire belge en Syrie.

 

L’opposition a malheureusement dû constater et déplorer l’absence d’un nombre suffisant de députés de la majorité pour travailler…

 

Pour les députés socialistes Sébastian Pirlot et Stéphane Crusnière, la majorité montre une fois de plus le peu de respect qu’elle accorde au débat parlementaire : « alors que le règlement exige qu’un quorum de 18 membres de la majorité en commissions réunies… à peine 10 députés de la majorité ont daigné se présenter à l’entame des débats. Cette matinée qui aurait pu se dérouler de manière constructive, avec des explications claires sur les intentions de la majorité, s’est vite transformée en mauvais vaudeville, ponctué de suspensions de séances entrecoupées d’allées et venues de députés de la majorité… »

 

Les deux députés socialistes ont également déploré « une image parlementaire indigne au regard de la gravité du débat du jour. Et que penser de l’absence d’un représentant du gouvernement en séance… alors que cette majorité veut engager la Belgique en Syrie, sans mandat clair de l’ONU, sans projet réaliste et crédible de sortie de crise politiques, que ce soit en termes de coopération au développement ou de diplomatie... »

 

Face à une telle désinvolture, l’opposition a exigé le respect du règlement : les travaux ont été reportés sine die.


RECHERCHE...