Lutte contre le trafic d’œuvres d’art : le gouvernement améliore la législation belge mais supprime le service chargé de la faire appliquer !

Le projet de loi de Koen Geens proposant d’améliorer la lutte contre le trafic illicite d’œuvres d’art passait au vote en plénière ce jeudi. Dans le même temps, son collègue Jan Jambon a décidé de supprimer la cellule « Kunst & Antiek » de la police judiciaire chargée de lutter contre ce trafic… Où est la logique de ce gouvernement ?

 

La députée PS Gwenaëlle Grovonius a souligné toute l’incohérence de la décision prise par le Ministre de l’Intérieur : « pourquoi supprimer ce service essentiel pour la lutte contre le trafic d’œuvres d’art alors que notre pays, au carrefour de l’Europe, est considéré comme une des plaques tournantes de ces activités criminelles ? Un trafic qui représente une source importante de revenus pour le financement d’organisations terroristes telles que Daesh : selon un rapport de l’UNESCO de 2011, le trafic d’œuvres d’art représente entre 3 et 6 milliards d’euros par an et est devenu, selon l’ONU, le troisième trafic en importance après celui des drogues et des armes. »

 

Le Groupe PS l’a maintes fois rappelé : ce gouvernement doit aussi travailler sur la lutte contre le financement des organisations terroristes. Et cet aspect est totalement délaissé par le gouvernement alors qu’il est tout aussi essentiel dans la lutte contre le terrorisme.

 

Pour Gwenaëlle Grovonius, en supprimant la cellule « Kunst & Antiek » de la police judiciaire, le gouvernement Michel va à contre-courant de la politique volontariste menée par nos pays voisins : « la France, les Pays-Bas, le Royaume-Uni ont tous renforcé les moyens humains pour lutter contre le trafic d’œuvres d’art. En supprimant ce point de contact spécialisé, le gouvernement Michel décrédibilise non seulement notre pays sur la scène internationale, mais met aussi la Belgique en difficulté pour répondre aux demandes spécifiques d’Interpol, des douanes étrangères ou d’autres interlocuteurs internationaux ! »

 

Le Groupe PS appelle le gouvernement à réactiver au plus vite la cellule « Kunst & Antiek » de la police judiciaire et à travailler de manière plus cohérente et plus coordonnée sur la problématique du trafic d’œuvres d’art et plus largement, celle du financement du terrorisme.


RECHERCHE...