Faire payer le retrait de son argent aux distributeurs automatiques ? Pour le Groupe PS, c’est hors de question !

La presse relaie ce lundi la volonté de certains banquiers de tarifer les retraits d’argent aux distributeurs afin d’augmenter leurs marges. Le Groupe PS s’oppose fermement à cette éventualité.

 

Pour la députée PS Karine Lalieux, c’est hors de question : « les banques souhaiteraient faire payer leurs clients chaque fois qu’il vont chercher leur argent aux distributeurs automatiques ? De qui se moque-t-on ? Aujourd’hui, les banques facturent déjà les retraits d’argent liquide à partir d’un certain nombre de retraits effectués. Et d’un autre côté, elles diminuent progressivement de nombre d’agences bancaires et de terminaux au point qu’il devient quasi impossible de retirer son argent dans certains villages et quartiers. C’est un pur scandale ! »

 

Il y a quelques années, le Groupe PS avait obtenu une avancée importante pour lutter contre l'absence de distributeurs extérieurs en imposant un accès pour tous les détenteurs de cartes à l’ensemble des self-banques : « c’était une première victoire remportée sur le lobby bancaire qui a permis aux consommateurs d’accéder à un plus grand nombre terminaux bancaires pour y retirer de l’argent liquide » rappelle Karine Lalieux, à l’origine de cette initiative.

 

Les députés socialistes ne souhaitent pas en rester là. En effet, pour la députée Fabienne Winckel, il faut continuer le combat : « disposer gratuitement de son argent, à l’heure où il ne rapporte plus grand-chose, est un service minimum que les banques doivent encore élargir. Et si elles souhaitent revenir sur ce droit, il est temps de les remettre au pas ! »

 

Le Groupe PS appelle donc le gouvernement à se mettre rapidement autour de la table avec les représentants des banques, avant que ce ne soit le consommateur qui paie la facture de leur recherche de rentabilité. « L’autorégulation du secteur bancaire a atteint ses limites et nous souhaitons que le Gentlemen’s agreement conclu avec le secteur en 2004 soit revu et étendu » précise Fabienne Winckel.

 

Le Groupe PS a déposé, en mai 2015, une proposition de résolution posant des balises claires pour la conclusion d’un nouvel accord qui, pour Karine Lalieux « devra au minimum prévoir une plus grande transparence dans les frais de gestion des comptes bancaires, revoir à la hausse le nombre de retraits gratuits et instaurer une présence obligatoire de distributeurs dans chaque commune. »


RECHERCHE...