Enfants nés sans vie – Le Groupe PS propose un meilleur accompagnement psycho-médico-social pour les parents endeuillés

La perte d’un enfant lors de la grossesse ou à la naissance est un événement tragique et peut s’avérer extrêmement difficile à surmonter pour les familles endeuillées. Dans le but de les aider dans ce processus, le Groupe PS a déposé une proposition de résolution visant à permettre une meilleure prise en charge du deuil périnatal afin que chaque parent qui le souhaite puisse être soutenu au mieux.

 

Les parents confrontés à un tel événement peuvent éprouver le besoin de trouver de l’aide et de l’écoute ou encore de partager leurs sentiments avec d’autres familles qui vivent la même situation. Si chaque parent abordera ce deuil particulier à sa manière, un accompagnement spécifique par des professionnels expérimentés peut s’avérer nécessaire.

 

Le Groupe PS propose donc que des protocoles spécifiques visant à une prise en charge adéquate des parents confrontés à un deuil périnatal soient mis en place dans l’ensemble des hôpitaux. Cette prise en charge comprendrait des soins - comme des consultations obstétriques de longue durée - ainsi qu’une aide psychologique et/ou sociale.

 

Un meilleur encadrement des familles endeuillées implique une meilleure valorisation du travail des différents professionnels de la santé concernés. Or, malgré son importance, le travail mené dans le cadre de la prise en charge du deuil périnatal n’est pas suffisamment valorisé. La proposition du Groupe PS vise donc aussi à reconnaître l’importance de ces prestations en créant notamment un code de nomenclature spécifique pour des consultations prénatales et postnatales de longue durée.

 

Enfin, pour le Groupe PS, comme pour de nombreux professionnels de terrain, il est important d'aborder le difficile débat du deuil périnatal du point de vue de la santé et de l'accompagnement des parents. En effet, une approche "légaliste" qui donnerait un statut à l'enfant né sans vie - comme le propose certains partis - pourrait amener à une remise en cause de l'IVG et donc du droit des femmes à disposer de leur corps.


RECHERCHE...