Le Groupe PS s’oppose au détricotage de la loi encadrant la psychothérapie

Sous la précédente législature, les députés de la Commission Santé publique de la Chambre et la Ministre de la Santé de l’époque, Laurette Onkelinx, unissaient leurs efforts pour proposer un cadre légal réformant la psychothérapie.

 

Cette loi avait pour objectifs de garantir aux patients que les professionnels ont la formation et l’expérience nécessaires pour leur venir en aide et de permettre aux praticiens d’être reconnus et protégés.

 

Malheureusement, la ministre de la Santé Maggie De Block a décidé de modifier cette loi en profondeur en limitant l’exercice de la psychothérapie aux seuls psychologues, orthopédagogues cliniciens et aux médecins. Les psychothérapeutes ne seraient donc plus reconnus et encadrés.

 

Laurette Onkelinx s’insurge contre cette volte-face inacceptable : « Madame De Block détricote une loi qui avait recueilli un large consensus - majorité et opposition confondues. C’est non seulement incompréhensible, mais surtout dommageable pour les professionnels de la santé mentale et dangereux pour les patients. »


RECHERCHE...