Le Groupe PS plaide pour un meilleur accès aux traitements du VIH

Le député socialiste André Frédéric a interpellé ce mardi la ministre de la Santé sur les traitements préventif et curatif du VIH et leur remboursement.

 

Récemment, la France a autorisé l’utilisation du médicament Truvada comme traitement préventif contre le Sida afin de tenter de limiter le nombre de nouvelles infections au sein d’une population chez qui les méthodes de prévention traditionnelles sont inefficaces. Depuis le début de cette année, ce médicament y est délivré sous ordonnance à un public à risque et est intégralement remboursé. Le député André Frédéric a interrogé la ministre De Block afin de savoir si elle compte suivre l’exemple de son homologue française en la matière.

 

En ce qui concerne la prise en charge des personnes atteintes du VIH, André Frédéric a également déploré qu’en Belgique, des malades ne peuvent encore, dans certaines conditions, bénéficier du remboursement de leur traitement. Or, en plus d’augmenter leur espérance de vie, celui-ci permet aux personnes séropositives d’avoir une vie affective sans risque. Le député socialiste a donc plaidé pour une modification des critères de remboursement afin que chaque personne atteinte du VIH puisse y avoir droit.

 

Selon la Plateforme prévention Sida, il y a en Belgique 3 nouvelles infections au VIH par jour. Pour le Groupe PS, il est donc essentiel de renforcer la prévention ainsi que l’accompagnement des personnes séropositives, notamment en facilitant l’accès pour tous aux traitements préventif et aux soins.


RECHERCHE...