Le Groupe PS dénonce le désintérêt du fédéral pour les polices locales et réclame leur refinancement

Le député socialiste Willy Demeyer a interpellé le ministre de l’Intérieur sur le manque de considération dont fait preuve le fédéral envers les polices locales.

 

Il y a quelques semaines les président et vice-président de la Commission permanente de la police locale (CPPL) ont remis leur mandat afin de « fixer l’attention sur un manque de soutien et de volonté d’écoute de la part des autorités fédérales compétentes ». Selon eux, « les aspirations de la police locale ne sont pas suffisamment prises en considération ».

 

Ces termes durs tenus par les dirigeants d’un organe essentiel dans la mise en œuvre d’une police de proximité sont interpellant. Ils démontrent un désintérêt manifeste de la part du gouvernement fédéral pour la police locale qui, outre son rôle de prévention et de répression de la délinquance, incarne « les yeux et les oreilles » de la police en général.

 

Pour Willy Demeyer, « Il est essentiel de maintenir le rôle des communes – niveau le plus proche des citoyens – dans l’organisation des politiques de prévention et de sécurité. Le financement de la police locale doit dès lors être une priorité afin que celle-ci puisse assurer ses missions de sécurité au bénéfice de l’ensemble de la population ».


RECHERCHE...