Vitesses de connexion : les consommateurs belges floués par les opérateurs internet ?

Karine Lalieux a interrogé ce mardi en commission Infrastructures le ministre des Télécommunications sur une étude de Test-achats qui démontre que les vitesses de connexion internet réelles sont souvent largement inférieures aux vitesses annoncées par les opérateurs.

 

Selon les premiers résultats annoncés par Test-achats, « 1 consommateur sur 2 n’atteint pas 50% de la vitesse annoncée et 1 sur 5 voit sa vitesse de connexion plafonner à 25% de sa capacité ». L’association de défense des consommateurs estime que ces différences entre vitesse annoncée et vitesse réelle représentent un montant payé en trop de 7.000.000 €, soit 227 € par an et par abonné, tous opérateurs confondus.

 

Pour la députée PS Karine Lalieux « ces chiffres démontrent à quel point la transparence fait défaut dans ce secteur où les opérateurs ont les coudées franches. Il est urgent qu’une enquête soit menée sur ces pratiques et, si elles sont avérées, que des mesures soient prises pour faire respecter les droits des consommateurs. »

 

En conséquence, le Groupe PS a demandé au ministre de diligenter une enquête du « gendarme des télécoms », l’IBPT, pour faire la lumière sur ces pratiques.


RECHERCHE...