Question d'Eric Thiébaut à Jan Jambon, ministre de l'Intérieur, sur la relance de Tihange 2 et Doel 3

Monsieur le président, monsieur le ministre, depuis quelques mois maintenant, le nucléaire inquiète très fort la population de notre pays et cela peut se comprendre. Comment ne pas être inquiet quand on constate la multiplication des incidents survenus dans l'ensemble de nos centrales nucléaires! On se souvient du sabotage de Doel 4. On se souvient des incendies et des explosions sur le site de Tihange. Comment ne pas être inquiet quand on sait que le gouvernement va autoriser la relance de vieux réacteurs âgés de quarante ans? Comment enfin ne pas être inquiet quand on apprend que le gouvernement va autoriser le redémarrage de deux réacteurs nucléaires dont les cuves sont fissurées?

 

Monsieur le ministre, depuis que vous avez pris vos fonctions, j'ai toujours apprécié votre ligne de conduite en matière de sécurité nucléaire. Vous avez affirmé que vous suivrez toujours l'avis de l'Agence fédérale de Contrôle nucléaire en cette matière et je crois que c'est une position très simple mais, malheureusement, dans ce dossier, en ce qui concerne la réouverture de Tihange 2 et de Doel 3, il faut émettre des réserves par rapport à l'avis de l'Agence. En effet, depuis que l'on a découvert ces microfissures dans les réacteurs en 2012, il y a d'abord eu une erreur de l'Agence d'autoriser le redémarrage en 2013. Il a fallu revenir en arrière quelques mois plus tard. Ensuite, il y a eu de nouvelles analyses, de nouveaux examens et, finalement, on en est arrivé à constater l'existence de 15 000 microfissures dans ces deux cuves.

 

Monsieur le ministre, pouvez-vous nous garantir que toutes les procédures ont bien été suivies par l'Agence pour émettre cet avis favorable? A-t-on recueilli suffisamment d'avis favorables de la part d'experts nationaux et internationaux? Pouvez-vous nous garantir que l'Agence a remis cet avis en totale indépendance? Pouvez-vous nous garantir qu'il n'y a pas eu de pression d'aucune sorte de la part du gouvernement ou d'Electrabel? Finalement, monsieur le ministre, pouvez-vous rassurer la population?

Réponse de Jan Jambon

Monsieur le président, messieurs les députés, je vous remercie pour vos questions.

 

Monsieur Thiébaut, comme je l'ai toujours dit et c'est ma ligne de conduite dans ce dossier aussi, l'AFCN est composée d'experts et leur avis compte pour moi.

 

Dans ce cas-ci, je me rends compte que cela ne correspond pas à ce que vous avez entendu. Dans ce dossier, l'AFCN a eu recours à l'aide de nombreux experts nationaux et internationaux pour l'examen du dossier d'Electrabel. La décision est prise à l'unanimité au sein de l'AFCN. Donc, oui, je garde ma confiance en l'AFCN et oui, je les suis dans cet avis.

 

Par ailleurs, pour répondre à M. Nollet, j'ai demandé l'organisation d'une sous-commission qui vous permettra de poser toutes vos questions techniques et relatives à la procédure suivie, en présence de M. Bens. Je pense que pour toutes ces questions de détail, vous pourrez l'interroger.

Réplique d'Eric Thiébaut

Monsieur le ministre, je vous remercie.

 

Je suis impatient d'entendre les explications des experts et celles de M. Bens sur la décision de l'Agence. Je réaffirmerai ici au nom de mon groupe que notre priorité est la sécurité des citoyens, de l'environnement et des travailleurs, en dehors de toute autre considération.


RECHERCHE...