Le Gouvernement Michel veut faire payer l’aide fournie par la Défense lors du Plan Grands Froids

Le député Willy Demeyer a interpellé ce mercredi le ministre de la Défense sur la décision – inédite – du Gouvernement de rendre payante la mise à disposition d’infrastructures et de matériel militaires lors du Plan Grands Froids.

 

Dans le cadre de ses missions d’Aide à la nation, la Défense met chaque hiver des locaux, lits, couvertures… à disposition pour l’accueil des sans-abris en situation d’urgence. Pour la première fois, le Gouvernement a décidé de facturer cette aide aux communes et CPAS, dans la droite ligne de l’accord de Gouvernement qui prévoit de faire payer les coûts des missions au service de la population.

 

Pour Willy Demeyer « l’Aide à la nation doit être une mission essentielle de notre armée et la rendre payante – même ponctuellement – est incompréhensible. Que va-t-il se passer à l’avenir lors d’inondations par exemple ? Va-t-on facturer l’aide d’urgence ? Les communes les plus pauvres devront-elles rester sous l’eau ? ».

 

L’Aide à la nation recouvre de nombreuses missions (intervention en cas de catastrophes, déminage, hôpital royal militaire, sauvetage en mer…) toutes aussi importantes que les missions à l’étranger. Lorsque ses ressources ne sont pas affectées aux opérations à l’étranger, la Défense doit mettre celles-ci gratuitement au service des autorités civiles compétentes lorsqu’elles en font la demande.

 

En plus de s’opposer fermement à la facturation des coûts de l’accueil des sans-abri lors du Plan Grands Froids, le Groupe PS a donc déposé une proposition de résolution visant à soutenir et développer les missions d’Aide à la nation à titre gracieux dans le cadre du futur plan stratégique de la Défense.


RECHERCHE...