Le Groupe PS réclame une étude indépendante sur l’impact des mesures du Gouvernement en matière de pauvreté

Dans une question posée à la secrétaire d’Etat en charge de la Lutte contre la pauvreté, le député Frédéric Daerden a proposé de charger un organisme indépendant de mener une étude sur l'impact des mesures socio-économiques du Gouvernement en matière de pauvreté en Belgique.


Selon le Bureau Fédéral du Plan, en tenant compte des effets de certaines mesures gouvernementales, les revenus disponibles réels des ménages seraient réduits de 1,2%. Pour le Groupe PS, les mesures socio-économiques – annoncées ou déjà prises –auront inévitablement pour effet de précipiter davantage de personnes dans la pauvreté.


Alors que le Gouvernement estimait indigne, dans sa déclaration de politique générale, que 15% des Belges vivent sous le seuil de pauvreté, il continue de prendre des mesures qui touchent durement les catégories les plus fragilisées de la population (personnes sans emploi ou qui travaillent à temps partiel ; familles monoparentales ; personnes âgées…)


Pour Frédéric Daerden : « Puisque la majorité refuse d’entendre nos arguments sur les conséquences désastreuses de ses mesures sur la population – et notamment les plus fragiles –nous proposons de demander à un organisme indépendant – tel le Bureau du Plan –de conduire une étude d’impact approfondie de ces mesures sur la pauvreté en Belgique »


RECHERCHE...