Génocide arménien : le groupe PS dépose sa proposition de résolution

Le PS a déposé à la Chambre sa propre proposition de résolution relative à la reconnaissance du génocide arménien à l’occasion de la commémoration de son centenaire.


Dans la lignée de la résolution portée en 1998 par le sénateur PS Philippe Mahoux, cette proposition qualifie de génocide les événements tragiques survenus entre 1915 et 1917, dont le dernier gouvernement de l'Empire ottoman est responsable, et encourage les juridictions nationales ou internationales à se prononcer à ce sujet.


Cette proposition PS - portée par les députés Stéphane Crusnière, Özlem Özen, Philippe Blanchart et Gwenaëlle Grovonius - est plus ambitieuse que celle de la majorité. La reconnaissance du génocide est notamment abordée dans le texte même de la résolution et pas seulement dans les considérants.


Dans le même temps, cette proposition met l’accent sur un réel travail de réconciliation et de dialogue entre les peuples. Le texte encourage l'Arménie et la Turquie à œuvrer en faveur de la normalisation de leurs relations et rappelle que les Turcs d'aujourd'hui et la communauté belgo-turque ne peuvent pas être tenus responsables des faits de 1915. La proposition promeut aussi une meilleure connaissance mutuelle par le biais de l’information historique, scientifique et culturelle.

 

Par cette proposition, le PS et tous ses élus entendent donner un signal clair de leur position relative au génocide arménien, tout en s’inscrivant dans une démarche positive de rapprochement des communautés.


RECHERCHE...