Le Groupe PS veut préserver le patrimoine artistique des entreprises publiques et le rendre accessible à tous les citoyens

Le Groupe PS a défendu ce mercredi sa proposition visant à protéger et à mettre en valeur le patrimoine culturel des entreprises publiques. La proposition prévoit notamment d’établir, en collaboration avec les entreprises publiques concernées, une convention visant à faire l’inventaire des différentes œuvres et à permettre leur exposition dans un but de protection et de valorisation culturelle.


Pour Karine Lalieux, auteure de la proposition, « au nom de l’intérêt général, il convient de protéger ce patrimoine culturel et de préserver son caractère national et public. Notre proposition de résolution vise à garantir que ces collections, acquises avec les deniers du contribuable, soient préservées dans le giron belge et rendues accessibles à tous les citoyens. »


Les collections artistiques constituées au fil des années par des entreprises publiques comme Belfius, Proximus, la Loterie nationale… représentent non seulement une richesse artistique considérable mais également un véritable patrimoine culturel national, malheureusement souvent méconnu du grand public.


Or, en cas de privatisations – et elles sont à craindre vu les récentes annonces du gouvernement Michel –, les collections d’œuvres d’art pourraient n’être considérées que comme une plus-value économique parmi d’autres et quitter le giron belge.


En commission, la N-VA, soutenue par le MR, a exigé en préalable de solliciter l’avis des Communautés. L’argument avancé était que le fédéral n’est pas compétent en matière de culture ! Karine Lalieux a réagi avec force à cet argument fallacieux, d’autant plus étrange venant du parti de Madame Sleurs, en charge des musées fédéraux et du parti de Monsieur Reynders, en charge des institutions culturelles fédérales…


Pour le Groupe PS, il plus que jamais primordial de préserver ce patrimoine face aux velléités libérales et communautaires du gouvernement Michel.


RECHERCHE...