Philippe Blanchart en mission d'observation en Turquie

Philippe Blanchart, député fédéral PS et membre de la Commission des Relations extérieures, a été mandaté par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe pour se rendre en Turquie en qualité d'observateur international dans le cadre des élections législatives du 7 juin prochain. Parmi les nombreux observateurs internationaux présents sur place, il sera le seul représentant belge francophone.


Pour Philippe Blanchart, « alors que la Turquie traverse une passe difficile, avec un ralentissement économique et surtout un regain de tension autour des élections de ce dimanche qui pourrait voir l’AKP, le parti au pouvoir depuis 2002, perdre sa majorité absolue, il est important que ces élections puissent se dérouler de la manière la plus sereine et transparente possible. Les enjeux du scrutin s’apparentent de plus en plus à un pré-réferendum pour la mise sur pied d’un régime présidentiel soutenu par le président Erdogan. »


Pour entamer ce virage vers un renforcement des pouvoirs présidentiels, l’AKP a besoin de rafler la majorité absolue. Mais aujourd’hui, pour la première fois depuis 2002, analystes et sondeurs envisagent un changement du paysage politique turc, avec comme trait principal, un recul de l’AKP et une possibilité pour l’HDP, le parti démocratique du peuple, de gauche et souvent qualifié de pro-kurde et qui milite pour plus de droits et de démocratie de peut-être franchir la barre des 10% et d’entrer alors au Parlement.


Les élections législatives turques s'annoncent donc ''hautement compétitives'' et constituent ''un moment crucial'' de la vie politique en Turquie, avec ''un véritable choix d'options politiques''. C’est dans ce contexte particulier que le Conseil de l’Europe envoie une délégation de 29 parlementaires aux côtés d'autres observateurs internationaux, à l'instar de la délégation de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE et du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme (BIDDH) de l’OSCE.

 

Philippe Blanchart espère que les observateurs internationaux seront en mesure d'examiner librement toutes les étapes du processus électoral : scrutin, dépouillement, encodage des résultats ...   


Ce n’est pas la première mission de Philippe Blanchart pour le compte du Conseil de l’Europe : il a notamment eu l’occasion d’observer le déroulement d’élections en Azerbaïdjan, en Croatie, en Biélorussie, en Tunisie lors du « Printemps arabe » ou encore en Ukraine.

Partagez sur


RECHERCHE...