Minerais des conflits – le Groupe PS appelle le gouvernement à soutenir la traçabilité obligatoire des minerais telle que votée au Parlement européen

Ce mercredi, le Parlement européen a adopté une proposition de règlement visant à lutter contre le commerce des « minerais des conflits », notamment en rendant la traçabilité de ces minerais obligatoire. En soutien à ce règlement, le Groupe PS a déposé une proposition de résolution appelant le Premier ministre à appuyer le texte - tel que voté au Parlement européen – au niveau du Conseil européen cette fois.


La demande internationale de minerais est plus forte que jamais, notamment sous l’influence des nouvelles technologies (smartphones…), grandes consommatrices de tungstène, coltan etc. Or l’extraction et le commerce de ces minerais entraînent certaines dérives (conflits armés, exploitation des travailleurs…), en particulier dans les pays en voie de développement. Le commerce illégal de minerais contribue – par exemple – largement à intensifier et à prolonger les conflits qui déchirent l’Est de la République Démocratique du Congo.


Une législation forte et contraignante à l’égard des entreprises exploitant et/ou important ces minerais est le seul moyen de lutter efficacement contre ce commerce à l’origine de ces violences. Pour Gwenaëlle Grovonius, auteure de la proposition : « vu l’ampleur des enjeux qui se cachent derrière ces minerais – financement de conflits armés, exploitations d’enfants, conditions de travail inhumaines… -on ne peut pas se contenter de demi-mesures. Il faut des mesures contraignantes pour les entreprises, comme la traçabilité obligatoire des minerais. »


Le Groupe PS demande dès lors à la Belgique d’appuyer – dans le cadre du Conseil européen - la traçabilité obligatoire sur toute la chaîne d’approvisionnement des minerais telle que votée au Parlement européen. D’abord pour débusquer les entreprises coupables de commerce illégal mais aussi pour que les consommateurs européens soient correctement informés sur la provenance des composants des produits qu’ils achètent.

Partagez sur


RECHERCHE...