La Cour des Comptes évalue les recettes de la proposition PS d’impôt sur la fortune entre 730 millions  et 2,3 milliards

La Cour des Comptes a rendu son avis sur la proposition de loi déposée par le Groupe PS visant à introduire un impôt sur les grands patrimoines. Même si elle reste prudente dans ses estimations, elle estime que l’impôt sur les grands patrimoines pourrait générer un rendement annuel situé entre 727 millions et 2,294 milliards d’euros selon les différentes hypothèses retenues.


Pour le député socialiste Ahmed Laaouej, cet avis de la Cour des Comptes est crucial, tout spécialement en ce jour de manifestation contre les mesures antisociales décidées par le gouvernement Michel : « la Cour nous confirme ici que d’autres pistes budgétaires sont possibles et crédibles ! Plutôt que de raboter les salaires et de s’en prendre aux pensionnés, le gouvernement de Charles Michel serait mieux inspiré en demandant un effort de solidarité aux grandes fortunes de ce pays. L’impôt sur la fortune est un outil important pour réorienter la fiscalité des revenus du travail vers le capital et pour dégager des moyens utiles afin de relancer notre économie. »


Cet impôt toucherait à peine 1% des ménages, ce que confirme également la Cour des Comptes. Pour le groupe PS, avec un taux progressif de 0,4 à 1,5% sur les patrimoines de plus de 1,25 millions d’euros - en excluant l’habitation et les biens professionnels - cette contribution s’inscrit dans une démarche responsable et solidaire de justice fiscale.

Partagez sur


RECHERCHE...