Ticket modérateur - le Groupe PS demande au gouvernement de maintenir le principe de gratuité des consultations prénatales de l’ONE au sein des hôpitaux

Le député PS Alain Mathot a interpellé ce mardi la ministre de la Santé au sujet de l’augmentation du ticket modérateur et de ses conséquences au niveau des consultations prénatales de l’ONE effectuées au sein des hôpitaux.

 

Le gouvernement a procédé au début de cette année à une « simplification » des tickets modérateurs pour la consultation de spécialistes. Dans les faits, et quoiqu’en dise la ministre de la Santé, 70% des consultations chez les médecins spécialistes ont connu une hausse de cette part des honoraires à charge du patient. Il s’agit donc d’une mesure d’économie effectuée directement sur le dos des patients.

 

Cette mesure pourrait également poser un problème plus spécifique et aux conséquences tout aussi graves dans le domaine de la médecine prénatale. Jusqu’à présent, les consultations prénatales de l’ONE au sein des hôpitaux étaient gratuites, les médecins acceptant de ne pas percevoir le ticket modérateur. 

 

Avec l’augmentation décidée par le gouvernement, certains hôpitaux – estimant leurs revenus grevés de manière excessive –pourraient facturer le ticket modérateur. Sachant qu’une partie importante des familles qui recourent aux consultations de l’ONE sont vulnérables et fragilisées, elles risquent de renoncer à ces consultations, faute de moyens.

 

Face à cette situation potentiellement dangereuse pour nombre de mères et de futurs enfants, le député Alain Mathot a déposé une motion de recommandation pour demander au gouvernement, entre autres, de compenser budgétairement la hausse du ticket modérateur afin de maintenir le principe fondamental de gratuité des consultations prénatales de l’ONE au sein des hôpitaux.

Partagez sur


RECHERCHE...