Contrôle budgétaire: tout ce qui brille n’est pas or

Contribution des diamantaires, taxe Caïman: par quelques mesures « paravent », le gouvernement MR N-VA tente de faire croire qu’il corrige un budget initial injuste. Il ne prévoit presque aucune mesure sociale et les efforts demandés aux fraudeurs et aux plus riches restent anecdotiques
 
Malgré la forte contestation sociale et des milliers de citoyens dans les rues, le gouvernement MR N-VA continue sur la voie de l’austérité. Alors qu’il décide de ne pas indexer les salaires et fait de nouvelles économies en sécurité sociale, il ne prend presque aucune mesure positive pour les citoyens. 
 
Le 20 mars, le Président du MR Olivier Chastel avait été clair: « on ne touchera pas à la Sécu ». Dix jours plus tard, le gouvernement MR N-VA annonce qu’il va réaliser pas moins de 100 millions d’économies supplémentaires en sécurité sociale. 
 
Le gouvernement Di Rupo était allé chercher près de 2 milliards en 3 ans chez les fraudeurs; ce gouvernement atteint à peine le quart de cet effort en 5 ans. La taxe Caïman et la contribution des diamantaires ne sont que des paravents pour cacher les mesures d’austérité du gouvernement: elles ne représentent que quelques pourcents de l’effort total. 
 
Le PS s’interroge également sur le renvoi des efforts budgétaires vers les entités fédérées sans aucune concertation préalable. Le PS attend des clarifications rapides du gouvernement fédéral.

Partagez sur


RECHERCHE...