Parlement Benelux – Pour le Groupe socialiste et écologiste, le Benelux doit jouer un rôle moteur et volontariste dans une Europe de la Défense renforcée

Les députés du parlement Benelux se sont réunis ce vendredi à Bruxelles autour d’un sujet plus que jamais d’actualité : « Les opérations internationales et la coopération militaire dans le Benelux : une chance ou une menace pour la souveraineté ? »

 

Nous évoluons dans une époque marquée par un monde globalisé où les défis géopolitiques et de maintien de la paix dépassent le cadre d’un seul Etat. Un renforcement de la coopération interétatique s’impose donc au niveau européen en synergie avec l’OTAN. Nous dévons également développer une véritable collaboration de nos armées pour des missions d’Aide à la nation (aide aux populations européennes en cas de catastrophes par exemple) mais aussi d’aide humanitaire et de solidarité internationale.

 

Le député socialiste belge, Sébastian Pirlot a plaidé – au nom du Groupe – pour que la coopération militaire au sein du Benelux soit vue comme un levier encourageant et positif, devant rapidement évoluer vers plus d’intégration européenne en matière de Défense. A cette fin, le Benelux devra dans un premier temps être porteur d’un véritable projet associant également la France et l’Allemagne.

 

Un partenariat renforcé est d’autant plus indispensable dans un contexte où les armées nationales sont à un tournant de leur histoire, tant pour des raisons géopolitiques, diplomatiques  que budgétaires. Pour cela, il faut qu’émerge au niveau européen une véritable volonté politique – au-delà des traités formels – de renforcer cette coopération, qui ne doit pas être comme une menace mais plutôt comme une évolution de la souveraineté des Etats-membres, à l’instar de la mise-en-œuvre de l’Euro. Nous avons aussi besoin d’un véritable organe européen décisionnel dédié aux questions relatives à l’OTAN, à la Politique de Sécurité et de Défense Commune ou au Benelux.

 

Enfin, le Groupe socialiste et écologiste a également plaidé pour qu’une résolution soit adoptée rapidement au sein du parlement Benelux pour que ces trois Etats agissent concrètement en faveur du désarmement nucléaire et s’engagent dans des négociations multilatérales en vue de libérer leurs territoires de toute présence d’armes nucléaires.

Partagez sur


RECHERCHE...