Pour le Groupe PS, les pompiers volontaires ne doivent pas être les oubliés de la réforme des zones de service d'incendie

Le député Eric Thiébaut a interpelé ce mercredi le Ministre N-VA de l'intérieur, Jan Jambon, sur la mise en place des nouvelles zones de services d'incendie, faisant ainsi écho aux nombreuses difficultés rencontrées sur le terrain.


Le député a notamment relevé les coûts importants engendrés par la mise en œuvre de cette réforme, appelant le Ministre Jambon à respecter les engagements du gouvernement pour atteindre une répartition des coûts plus équitable, soit à 50% pour le fédéral et 50% pour les communes. Pour le député fédéral, « il est également indispensable de mettre en place un outil de monitoring afin de pouvoir identifier au plus vite et des manière très concrète l’étendue de ces coûts, à court comme à moyen terme. »


Eric Thiébaut a également abordé les difficultés spécifiques rencontrées par les pompiers volontaires qui, a-t-il rappelé en séance, « ne doivent pas être les oubliés de cette réforme ! »


Le député socialiste a enjoint le Ministre Jambon à publier sans délai les arrêtés nécessaires afin de garantir aux pompiers volontaires de pouvoir continuer à combiner leur activité volontaire avec une activité professionnelle à titre principal, une vie de famille et une vie sociale en dehors du service d’incendie. Car pour Eric Thiébaut, la situation actuelle est réellement préoccupante « les pompiers volontaires pourraient sous peu devenir une ‘espèce en voie de disparition’ si ce travail essentiel qu’ils exercent, en marge de leur activité principale, au service de la population n’est pas reconnu à sa juste valeur ! » Pour le député fédéral, cette reconnaissance passe aussi par une formation adaptée et une meilleure représentativité au sein des différentes instances des services d'incendie : « or aujourd’hui, force est de constater que les pompiers volontaires ne se sentent pas assez soutenus, ni suffisamment représentés ».

Partagez sur


RECHERCHE...