Radicalisme: la majorité refuse la demande de Laurette Onkelinx d’organiser des auditions

Ce mercredi matin, la cheffe de groupe PS Laurette Onkelinx a propose que la Commission de la Justice organise une série d’auditions pour alimenter les travaux en cours, notamment au sein du gouvernement, au sujet du radicalisme.



Constatant le déficit de travail actuel au sein de la Commission de la Justice, Laurette Onkelinx a expliqué l’intérêt d’organiser des auditions concernant à la fois le radicalisme sur internet, le radicalisme en prison et le projet de déradicalisation au Danemark. "Utilisons ce temps mou pour approfondir notre connaissance dans ces domaines. Les sujets sont complexes, il est important que chacun puisse s’alimenter pour préparer les débats à venir."


Les partis de la majorité ont refusé la simple tenue de ces auditions.


Laurette Onkelinx reste perplexe par rapport à un tel refus: "La majorité a-t-elle tellement peur d’elle-même et des dissensions en son sein, qu’elle n’ose même plus inviter des experts externes à venir donner leur vision? C’est tout simplement incompréhensible."

Partagez sur


RECHERCHE...