Pensions alimentaires: le SECAL ne sera bientôt plus en mesure d’assurer ses missions auprès de familles précarisées

Le service des créances alimentaires (SECAL) est chargé d’octroyer des avances sur les pensions alimentaires non-payées et de récupérer celles-ci auprès des débiteurs défaillants. Sa vocation première est de lutter contre la pauvreté engendrée par le non-paiement des pensions.

 

En 2014, le Parlement a voté une proposition de loi importante visant à relever le plafond de revenus pris en compte afin de permettre à un plus grand nombre de personnes de bénéficier d’avances du SECAL. Plus de 4.000 familles supplémentaires pourraient être concernées par cette nouvelle législation.

 

Or, selon un rapport de la Commission d’évaluation du SECAL, celui-ci est déjà en sous-effectif à l’heure actuelle. Fabienne Winckel a donc interrogé le ministre des Finances qui a confirmé que le gouvernement n’a pas prévu d’augmentation du personnel et du budget pour faire face aux nouvelles demandes qui ne manqueront pas d’arriver.

 

Pour Fabienne Winckel « le SECAL ne pourra bientôt plus assurer ses missions par manque d’effectif et de budget et des milliers de familles pourraient en souffrir. Il est donc urgent que le gouvernement revienne sur sa décision et prenne les mesures nécessaires pour faire face à la charge de travail et aux coûts supplémentaires engendrés par la nouvelle législation ».


Partagez sur


RECHERCHE...