Le groupe PS rappelle au gouvernement que les droits de l'Homme s'appliquent aussi aux sans-papiers!

C'est avec consternation et inquiétude que le député PS Emir Kir a pris connaissance de la volonté de l'Office des Etrangers d'autoriser les visites domiciliaires chez les sans-papiers et ce, sans le mandat d'un juge !

 

Le Groupe PS rappelle que l’inviolabilité du domicile est garantie aux Belges par l’article 15 de la Constitution et à tous par l’article 8 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme. "Que l'office des étrangers puisse envisager de contrevenir à ces principes fondateurs de la démocratie est totalement consternant !" s'insurge Emir Kir.

 

La proposition serait "en cours d'évaluation" chez le secrétaire d'État Theo Francken, une information plus qu'inquiétante aux yeux du député socialiste qui estime qu'elle aurait plutôt dû être  immédiatement évacuée ! "Le simple fait que l’on puisse suggérer une telle modification donne une image peu reluisante de l’ambiance qui règne sous ce gouvernement : on restreint les droits des plus faibles et on stigmatise les sans papiers comme s’ils étaient des criminels. Mais plus généralement, on sape par ce biais les droits fondamentaux de toute la population", souligne Emir Kir qui ne manquera pas d'interpeller Theo Francken sur le sujet dès la reprise des travaux parlementaires.

Partagez sur


RECHERCHE...