Question de Karine Lalieux à Marie-Christine Marghem, ministre de l'Energie, sur la décision de prolonger les centrales nucléaires Doel 1 et 2

Monsieur le président, chers collègues, madame la ministre, ce matin, sans doute sous l'impulsion du MR et de la N-VA, le gouvernement a décidé de prolonger pour dix ans Doel 1 et Doel 2.

 

Comme j'avais déjà eu l'occasion de le dire en commission, il s'agit d'un choix qui me semble purement idéologique. C'est le choix du tout au nucléaire – d'ailleurs, on peut s'interroger sur ce qu'en pensent  le CD&V et l'Open Vld – alors que le problème d'aujourd'hui relève du nucléaire: Doel 3 et Tihange 2 sont fermés pour cause d'insécurité due à des fissures et Doel 4 a connu un sabotage.

 

C'est aussi un choix dangereux. En effet, il se fait au détriment de la sécurité de l'ensemble de nos concitoyens. Pour Doel 1 et Doel 2, après les stress tests à la suite de Fukushima, rien n'a été réalisé: l'AFCN avait prévu de fermer ces centrales. Aujourd'hui, vous décidez de les prolonger alors qu'aucune réparation n'y a été réalisée ou validée.

 

Ce choix est totalement inefficace pour l'avenir de notre sécurité d'approvisionnement. Avec ce tout au nucléaire, nous serons exactement dans la même situation qu'aujourd'hui dans dix ans. En effet, madame la ministre, pourquoi des industriels viendraient-ils investir dans une transition énergétique si l'on compte consacrer 800 à 900 millions d'euros dans le nucléaire avec de l'aide d'État non négligeable?

 

Ce choix coûtera très cher aux ménages belges, aux PME, à la compétitivité qui compte beaucoup pour vous.

 

Vu ces éléments, c'est donc finalement un mauvais choix.

 

Madame la ministre, pouvez-vous motiver ce choix? Le gouvernement le peut-il? J'aurais d'ailleurs aimé entendre l'Open Vld et le CD&V.

 

Oseriez-vous affirmer aujourd'hui que ce choix de prolongation de dix ans règlera à court terme, soit pour les hivers 2015 et 2016, la sécurité d'approvisionnement?

 

Oseriez-vous garantir aujourd'hui que l'AFCN vous a apporté tout apaisement quant à la sécurité d'une prolongation de ces centrales nucléaires?

Réponse de Marie-Christine Marghem, ministre de l'Energie

La centrale de Tihange aura quarante ans en octobre 2015, celle de Doel II le 15 février.

Avec le précédent gouvernement, il y a eu prolongation de la centrale Tihange I, qui avait le

même âge.


Le gouvernement présente une première série de mesures pour assurer, à court et à moyen terme, la sécurité d'approvisionnement. À long terme, il propose une vision menant à un

développement cohérent en matière d'énergie et aboutissant à la conclusion d'un Pacte énergétique.


Le gouvernement a pris cette décision pour huit raisons.


D'abord, on ne sait pas si Doel III et Tihange II redémarreront un jour. Ensuite, la fermeture de

centrales thermiques est annoncée pour 2015 et les années suivantes. Troisièmement, l'intégration de capacités étrangères à notre réseau n'est pas possible à court terme. Nous demandons donc à Elia de développer cette interconnexion.


Nous avons déjà de l'interconnexion mais si une vague de froid survient dans un autre pays, les exportations de celui-ci s'arrêtent automatiquement. Elia développe des projets qui, en 2019, nous relieraient à l'Allemagne, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.


On me demande de transposer les dispositions de la directive "Efficacité énergétique". Cela concerne l'isolation des bâtiments fédéraux et les agrégateurs. Les discussions sont en cours avec la CREG.


On me demande aussi d'augmenter la flexibilité de l'offre, par l'examen de moyens d'investissement dans de nouvelles capacités, et de créer un fonds de transition énergétique.


Je vais également encourager la concurrence en matière de production. Je recevrai mandat pour négocier avec l'opérateur les investissements à réaliser dans Tihange I, Doel I et II, qui ont le même âge. Ces réflexions, entreprises dès 2009, furent interrompues en 2012 par le gouvernement qui n'avait pas décidé de prolonger Doel I et II. Je suis chargée, en accord avec le kern, de négocier avec Electrabel cette prolongation.

Réplique de Karine Lalieux

Ce dossier  est plus qu'important et on a l'impression qu'on l'a réglé "en un coup de cuillère à pot"!

 

Prolonge-t-on la durée de vie de Doel 1 et Doel 2 pour avoir une vision à long terme de l'énergie? Non! Parce que quand on prolonge le nucléaire de dix ans, on donne un signal à tous les investisseurs qui ne viendront pas investir puisqu'on garde le même producteur. Il y aura une insécurité et, par conséquent, aucune transition énergétique dans le cadre de ce gouvernement, aucune vision énergétique d'avenir pour nos enfants.


Je suis d'accord quand vous parlez de l'incertitude quant au démarrage de Tihange 2 et Doel 3. Mais dites-nous que si Tihange 2 et Doel 3 reprennent, vous fermerez Doel 1 et Doel 2 ou l'inverse! Mais ne prolongez pas sans le savoir! Vous savez qu'on ne peut pas prolonger Doel 1 et Doel 2 à court terme, il n'y a plus de combustible.


Madame la ministre, quand on coupe les crédits de l'IRE et de l'IRA, on ne valorise pas la recherche et le développement. Il est gai de faire du bruit parce que vous ne voulez pas entendre la vérité. La vérité, c'est que vous n'investissez pas dans l'avenir énergétique!

Partagez sur


RECHERCHE...