Abus sexuels au sein de l’Eglise – Le Centre d’arbitrage a permis l’indemnisation de 300 victimes depuis 2012

Le Centre d’arbitrage en matière d’abus sexuels a été mis en place en 2012 par la commission spéciale relative au traitement d’abus sexuels dans une relation d’autorité au sein de l’Eglise, présidée par Karine Lalieux. Son objectif est de traiter les demandes des victimes d’abus sexuels qui ne peuvent s’adresser à la Justice pour cause de prescription des faits.

 

Depuis sa création fin 2012, le Centre d’arbitrage, qui a présenté son rapport annuel ce mercredi en commission, a reçu 621 requêtes. 300 de ces requêtes ont abouti à une conciliation et donc à une réparation pour les victimes, les autres étant toujours en cours de traitement. Un montant total de 1.639.000 € a été versé par l’Eglise aux victimes d’abus sexuels.

 

Même si aucune compensation financière ne réparera les dommages causés aux victimes d’abus sexuels, la reconnaissance des faits et leur « réparation » peuvent leur apporter un réel soulagement. Les nombreux messages de remerciements reçus par le Centre d’arbitrage en témoignent. Il convient également de souligner la pleine collaboration des autorités ecclésiastiques.

 

Pour Karine Lalieux, « l’efficacité du Centre d’arbitrage montre que le travail de la commission a abouti à des réponses concrètes en matière de reconnaissance des victimes d’abus prescrits ». La députée socialiste a également tenu à rappeler l’important travail parlementaire effectué par le Groupe PS pour aller vers une meilleure prise en charge de toutes les victimes d’abus sexuels.

Partagez sur


RECHERCHE...