Question de Karine Lalieux à Jean-Pascal Labille, ministre des Entreprises publiques, sur le recrutement du CEO de bpost

Monsieur le Ministre,

 

Il semble que certaines personnes prennent plaisir à faire des recrutements au sein des Entreprises publiques un véritable feuilleton. Et comme dans tout bon feuilleton, on essaie de lancer un peu de confusion, un peu de flou autour des principaux protagonistes.

 

Ainsi, on lit et on entend aujourd’hui qu’il existerait des problèmes au niveau des candidats pour le poste de CEO de Bpost : qu’il existerait des doutes sur la rémunération qui serait fixée par le Gouvernement...

 

Je ne serai guère plus longue Monsieur le Ministre car l’important, aujourd’hui, est de remettre à nouveau un peu de clarté sur ce dossier.

 

Monsieur le Ministre,

 

Où en est-on précisément dans la procédure de recrutement du futur (ou de la future) CEO de Bpost ?

 

Pouvez-vous – une nouvelle fois- rappeler le salaire du prochain patron de Bpost tel que fixé par le Gouvernement : au niveau du salaire fixe et du salaire variable et des avantages extra-légaux ? Et au niveau de ce salaire variable : sera-t-il bien lié à la réalisation de certains objectifs ( Je pense essentiellement à la réalisation d’objectifs liés aux missions de service public)?

Réponse de Jean-Pascal Labille, ministre des Entreprises publiques

Le Conseil des ministres restreint a limité la rémunération fixe de l'administrateur délégué de bpost à 500 000 euros bruts annuels et la rémunération variable conditionnée à la réalisation d'objectifs fixés préalablement à 150 000 euros.

 

Les indemnités de départ sont limitées à douze mois de rémunération fixe, y compris les indemnités pour clause de non-concurrence. Les stock options sont interdites. L'entreprise négociera la convention avec l'administrateur délégué nommé par le Conseil des ministres.

 

J'ai clairement dit à la présidente du conseil d'administration de bpost que les 650 000 euros incluront l'éventuelle assurance pension.

 

En l’absence de loi, l'entreprise travaillera sur base des décisions du gouvernement; bpost fera une proposition au gouvernement au départ d’une short list de plusieurs candidats et le Conseil devrait se décider la semaine prochaine.

(NB: Seul le texte prononcé fait foi.)

Partagez sur


RECHERCHE...