Sur initiative des députés socialistes, le Parlement adopte un texte consacrant le droit universel à l’eau

Une proposition PS consacrant le droit universel à l’eau a été adoptée ce jeudi en séance plénière de la Chambre. A l’heure où plus d’un humain sur dix n’a pas accès à l’eau potable, la reconnaissance de ce droit fondamental constitue une avancée importante. En outre, les députés socialistes ont déposé une demande de révision de la constitution pour y inscrire le droit à l’eau.

 

Cette ressource vitale doit être accessible partout et à tous. Dans les pays en développement, bien sûr, mais aussi en Europe où près de 2 millions de personnes rencontrent au quotidien des difficultés d’accès à l’eau. Par cette résolution, la Belgique s’engage aussi à protéger le droit universel à l’eau au niveau international et européen.

 

Certains acteurs politiques et économiques estiment que l’eau est une marchandise comme une autre et veulent soumettre cette ressource essentielle à la vie aux « lois du marché ». Une telle remise en cause du droit à l’eau aurait des conséquences désastreuses, et en particulier pour les plus démunis.

 

Cette résolution portée par le Groupe PS rappelle aux fanatiques de la privatisation que l’approvisionnement en eau, la gestion des ressources hydriques et l’assainissement de base sont – et doivent rester – des biens et services publics. L’accès à l’eau n’est pas un privilège mais un droit qui devrait être gravé dans le marbre. Les députés socialistes demandent donc logiquement l’inscription de ce droit dans notre constitution.

Partagez sur


RECHERCHE...