Question d'Eric Thiébaut à Joëlle Milquet, ministre de l'Intérieur, sur l'état des gainages dans les centrales nucléaires belges et françaises

Madame la Ministre,

 

Hier, le quotidien « Le Soir » nous informait que l’Agence française de Sécurité Nucléaire (ASN) s’inquiétait d’une corrosion préoccupante au niveau de la gaine entourant les crayons de combustibles d’uranium utilisés dans certaines centrales nucléaires françaises. Cette corrosion s’expliquerait par une dégradation accélérée de l’alliage utilisé (le Zircalov 4) sous les effets combinés de l’eau et des radiations.

 

Cette annonce de l’ASN pose principalement deux questions.

 

La première concerne les centrales nucléaires de Chooz et de Gravelines : centrales certes françaises mais qui se situent à proximité de notre territoire.

 

Est-ce que l’Agence fédérale de Contrôle Nucléaire et vous-même, en tant que Ministre de tutelle, avez été informé par les autorités françaises sur cette problématique ? Et si tel est le cas, pouvez-vous faire le point sur la situation pour ces deux centrales ?

 

Enfin, on ne peut que s’interroger sur la possibilité d’une pareille dégradation de la gaine au sein de nos centrales nucléaires. L’AFCN se montre rassurante et Electrabel certifie que la composition des gainages en Belgique est différente de celle utilisé en France. Pouvez-vous confirmé ces propos d’Electrabel ? Et est-ce que l’AFCN a procédé – ou compte procéder- à une inspection des gainages pour être définitivement rassuré sur ce point ?

Réponse de Joëlle Milquet, ministre de l'Intérieur

À ce stade, il s'agit d'un problème potentiel pour une partie du parc nucléaire français en fonction du matériau de gainage des éléments.

 

Lors de l'utilisation d'un élément combustible, une couche d'oxyde peut se former à la surface des gaines. À terme, cette couche pourrait avoir un impact négatif sur l'intégrité de la gaine. Des recherches ont permis d'élaborer des matériaux moins sensibles mais certains réacteurs français sont encore équipés de gaines problématiques.

 

En Belgique, de telles gaines ont été utilisées par le passé mais Electrabel est passé à des matériaux plus performants. Nous ne sommes donc pas confrontés au problème mais sommes en liaison avec les Français pour nous assurer de la meilleure sécurité possible.

(NB: Seul le texte prononcé fait foi.)

Partagez sur


RECHERCHE...