Question de Véronique Bonni à Jean-Pascal Labille, ministre des Entreprises publiques, sur la procédure de recrutement du nouveau CEO de bpost

Monsieur le Ministre,

 

Dans le cadre du remplacement de Monsieur Thijs à la tête de bpost, l’entreprise publique a fait appel à la société Russel Reynolds pour trouver un nouveau (ou une nouvelle…) CEO.

 

L’appel à candidature pour succéder à Monsieur Thijs était ouvert jusqu’au 20 janvier ; la société de recrutement devant ensuite établir – selon un communiqué de presse de bpost - une liste qualifiée de candidats sur la base d'un profil soigneusement établi, comprenant une série de critères détaillés.

 

Monsieur le ministre, après quelques semaines de turbulences, il est crucial pour les travailleurs et pour l’entreprise publique de retrouver la sérénité et de se focaliser désormais sur l’avenir de bpost !

 

J’en viendrai directement à mes questions :

• L’appel à candidature est-il bien clôturé et combien de candidatures ont été envoyées ?

• Où en est-on quant à la rédaction de la « short list » ?

• Quel est le profil voulu pour le futur CEO ?

• Enfin, pourra-t-on tenir les délais annoncés pour cette future nomination ; à savoir un nouveau CEO pour bpost avant le 15 février prochain ?

Réponse de Jean-Pascal Labille, ministre des Entreprises publiques

Russell Reynolds dispose d'une longue liste, constituée de candidats de qualité, provenant aussi bien de l'intérieur que de l'extérieur. Pour l'établissement de la short list, le profil des candidats est comparé au profil de fonction établi par l'entreprise. Les candidatures internes et externes sont traitées sur pied d'égalité. Les rumeurs selon lesquelles le choix serait déjà fait sont fausses. L'objectif reste de pouvoir nommer le nouveau CEO pour la mi-février ou pour la fin février. Les syndicats ont déposé un préavis de grève en front commun car ils souhaitent connaître la nouvelle vision stratégique de l'entreprise. Je demande aux diverses instances de l'entreprise de prendre conscience qu'il serait judicieux qu'aucune nouvelle décision stratégique ne soit prise avant l'arrivée d'un nouveau CEO, ceci pour assurer la sérénité du climat social et l’avenir de bpost.

(NB: Seul le texte prononcé fait foi.)

Partagez sur


RECHERCHE...