Les députés socialistes interpellent le Gouvernement sur les procédures de sélection dans la fonction publique

Le Selor, organisme de sélection des employés de la fonction publique, a récemment modifié ses procédures de sélection. Ces dernières ont soulevé plusieurs critiques en raison notamment des difficultés rencontrées par les candidats lors du test dit de « raisonnement abstrait ». Laurent Devin, au nom du Groupe PS, a fait écho à ces critiques ce mardi en commission de la Fonction publique.

 

Interpellé par le député sur le contenu des tests, le secrétaire d’Etat Hendrik Bogaert a expliqué que le test de raisonnement abstrait était normé et qu’un résultat négatif à celui-ci n’était pas forcément disqualifiant. Un score à priori négatif pourra se révéler positif sur l’ensemble de l’épreuve. Il a ajouté que le taux de réussite à l’ensemble des tests était de 61,3% sur un total de 130.000 candidats ayant participé aux nouvelles procédures de sélection.

 

Une autre critique relayée par le Groupe PS est le manque de « feedback » lors de la sélection: les candidats rencontrent souvent des difficultés à accéder aux copies de leur test. S’il a rappelé la rapidité et l’efficacité de la procédure, le secrétaire d’Etat à la Fonction publique a reconnu que le feedback sur les tests pouvait être optimisé.

 

Les députés socialistes ont pris acte des réponses du secrétaire d’Etat et restent attentifs à ce que tous les candidats à un emploi dans la fonction publique soient traités de manière équitable et à ce que leurs demandes soient traitées de la meilleure manière possible.

Partagez sur


RECHERCHE...