Libre choix du nom de famille : un premier pas salué par le Groupe PS

Ce mercredi, les auditions  liées au projet de loi sur la transmission du nom de famille à l’enfant ont débuté au sein du comité d’avis « Émancipation sociale ».

Pour le Groupe PS, la transmission du seul nom du père constitue une discrimination entre hommes et femmes. Les socialistes militent depuis 15 ans pour faire évoluer la loi dans ce domaine.

Le projet du gouvernement laisse le choix aux parents de donner le nom du père, de la mère, ou des deux parents à leur enfant.  Les députés socialistes se réjouissent de voir avancer ce dossier. Le consensus qui se dégage au sein de la majorité témoigne d'une évolution notable des mentalités.

Il s’agit clairement d’un premier pas dans la bonne direction. Pour rappel, le groupe avait déposé une proposition qui imposait le double nom, pour consacrer l’égalité entre les parents et permettre à l’enfant de porter sa double filiation.

Partagez sur


RECHERCHE...