Le Groupe PS salue l’accord sur la réforme du secteur bancaire

Pour les députés socialistes, l’accord trouvé constitue une réforme ambitieuse qui ne fait pas de cadeaux aux spéculateurs et qui remet de l’éthique dans le monde de la finance.

 

1. Les banques ne pourront plus spéculer pour s’enrichir sur le compte des épargnants belges. Les activités de spéculation se feront désormais dans une entité distincte.

2. Dans les banques aidées, les bonus seront interdits et les indemnités de sortie seront limitées à 9 mois maximum - aucune prime de départ ne sera accordée en cas de défaillance. Dans les autres banques, les bonus ne pourront excéder 50% du salaire.

3. La manipulation du cours des denrées alimentaires, combat prioritaire du groupe PS initié par Patrick Moriau, sera interdite. La commercialisation de tels produits financiers sera strictement encadrée par la FSMA, gendarme financier.

Partagez sur


RECHERCHE...