Question de Karine Lalieux à Jean-Pascal Labille, ministre des Entreprises publiques, sur les salaires des futurs dirigeants de Belgacom et de bpost

Monsieur le Ministre,

 

290.000 euros bruts ; c'est désormais la nouvelle norme pour les patrons des entreprises publiques. Terminé l'indécence de certains chiffres; désormais les CEOs du groupe SNCB, de la Loterie nationale ou de Belgocontrol touche un salaire plus cohérent et plus 'juste' par rapport aux travailleurs de leurs entreprises.

 

Mais pour des Entreprises publiques cotées en bourse, comme Belgacom et Bpost, difficile et même impossible pour l'Etat d'imposer seul pareille norme. Prenons l'exemple de Belgacom ou le dernier salaire de Mr Bellens approchait 2,5 millions d'Euro....Il fallait agir, c'était une évidence. Vous aviez donc chargé le comité de rémunération de travailler et faire des propositions. On a d'abord parlé d'un salaire amputé de près de 50pc; soit 1,3 millions... Satisfaisants pour certains mais largement insatisfaisant pour le groupe PS qui, comme vous le savez, a été très actif sur la limitation des salaires fous des grands patrons. Je rappellerai par exemple nos propositions sur limitation des bonus à 30% maximum ou sur la limitation de l’écart salarial au sein d’une même entreprise à 20x grand maximum.

 

Hier, la presse nous informait d'un accord pour un salaire fixe de 500.000 euros et une part variable plafonnée à 30pc. Soit une réduction du salaire de près de 75% pour le futur patron de Belgacom.

 

Monsieur le Ministre, mes questions seront simples:

 

Confirmez-vous un accord concernant le salaire des futurs dirigeants de Belgacom et de Bpost? Pouvez-vous présenter cet accord: confirmez-vous les chiffres et les informations parus dans la presse; notamment l'absence de stock-options? Et qu'en est-il de la rémunération des autres dirigeants : je pense principalement aux membres du comité de direction au sein de Belgacom?

(NB: Seul le texte prononcé fait foi)

RECHERCHE...