Question de Véronique Bonni à Jean-Pascal Labille, ministre des Entreprises publiques, sur le retrait de CVC du capital de bpost

Monsieur le Ministre, CVC a annoncé ce 10 décembre la vente de ses parts dans bpost, soit près de 20% du capital de la poste belge.

 

Plus de 39 millions d’actions ont dès lors été mises en vente : et même si l’Etat belge reste l’actionnaire majoritaire de l’entreprise, certaines inquiétudes refont surfaces chez les travailleurs de bpost.

 

Monsieur le Ministre, vous vous êtes déjà exprimé hier dans la presse, mais je souhaitais néanmoins vous entendre à ce sujet.

 

J’en viens directement à mes questions :

 

- Confirmez-vous que ce départ de CVC n’aura aucun impact sur le niveau de participation de l’Etat belge dans le capital de bpost?

- Pouvez-vous confirmer que le profil ou les objectifs des futurs investisseurs n’auront aucun impact sur les missions de service public et sur les conditions de travail au sein de bpost ?

 

Bref, Monsieur le Ministre, l’Etat belge -principal actionnaire- se porte-t-il garant de la stabilité future de l’entreprise ?

(NB: Seul le texte prononcé fait foi.)

RECHERCHE...