VETERANS - Poursuivre le travail de mémoire

L’avenir de l'Institut des vétérans pourrait être menacé par des contraintes financières ! A l’heure où la montée des nationalismes et des populismes fait chanceler les fondements mêmes de nos démocraties, il est impensable de se priver d’un institut qui garantit le travail et le devoir de mémoire. Pour le Groupe PS, il est tout simplement impossible, au regard de l'importance du travail que mène l'Institut en faveur de la démocratie et de l'avenir de la démocratie, d’envisager que l’existence même de cet institut soit remise en cause.

 

Pour couper court à certaines rumeurs, notre groupe souhaite donc éclaircir la situation et interrogera prochainement Pieter De Crem en commission sur l’avenir de l’Institut. L'accord de Gouvernement prévoit d'ailleurs de renforcer l'action de celui-ci en faveur des vétérans et dans le domaine de la mémoire.

 

Le groupe PS tient à rappeler que l’Institut des vétérans exprime la reconnaissance de la Nation envers tous les Belges qui ont lutté, fait le sacrifice de leur santé, voire de leur vie, pendant les grands conflits.

 

Pour nous, la politique menée vis-à-vis des vétérans et le devoir de mémoire constituent une priorité tant dans le contexte belge que dans le contexte international difficile que nous connaissons. Et dans cette optique, l’Institut joue aussi un rôle fondamental dans les commémorations de la première guerre mondiale.

 

Partagez sur


RECHERCHE...