SNCB - Inquiétude pour l’avenir du site de Monceau

Les actions des travailleurs de la SNCB Logistics à la gare de triage de Monceau-sur-Sambre (Charleroi) révèlent l’inquiétude des cheminots quant à l’avenir même de cet outil fondamental pour la Wallonie. Suite à une question écrite de la Députée socialiste Linda Musin, le gestionnaire de l’Infrastructure ferroviaire a précisé cette semaine l’existence d’une étude de rationalisation - actuellement en cours- qui analyse, pour le site de Monceau, de l'opportunité de passer à un système de manœuvres ordinaires commandé par le système de signalisation EBP-PLP plutôt que de continuer à travailler avec un système de triage par gravité auquel sont associés des freins de voies automatiques.

 

Si une telle étude semble indiquer la volonté de poursuivre les activités sur le site carolo, il faut néanmoins rappeler que l’avenir de Monceau sera conditionné par les décisions des entreprises ferroviaires actives dans le secteur cargo et la réorganisation de leurs activités de triage en Belgique.

 

« Sncb Logistic, désormais entreprise privée active dans un secteur libéralisé, est actuellement le seul utilisateur de la gare de triage carolo » rappelle la Députée socialiste. Logistics n’ayant pas souhaité donner à Linda Musin plus d’informations quant à sa (future) stratégie industrielle, elle interrogera le Secrétaire d’État à la Mobilité sur l’avenir du site de Monceau et le trafic diffus.

 

Enfin, si elle partage et comprend les craintes des travailleurs de Monceau, Linda Musin déplore les mouvements sauvages qui ternissent la semaine de mobilité. « Un nouveau protocole d’accord social a été conclu récemment entre les directions du Groupe et les organisations syndicales qui condamne les grèves sauvages et prévoit, notamment, l’intervention rapide d’un médiateur » conclut la Députée socialiste. « J’ose espérer que tout le monde – syndicats et directions – mettra un point d’honneur à le respecter ! »

 

Partagez sur


RECHERCHE...