Il est grand temps que le gouvernement MR-NVA arrête de ‘prendre les usagers de la SNCB en otage’ de sa politique d’austérité

Nous sommes à présent fixés sur ce que représentent concrètement les 3 milliards (!) d’économies imposés par le Gouvernement MR-NVA au rail belge : abandon de presque tous les projets d’infrastructures wallons, dont le RER ; diminution de l’entretien des infrastructures ; suppression de près de 30% du personnel… Pendant ce temps le ministre de la Mobilité Bellot (MR) fait croire qu’il se bat pour moins de retards à la SNCB et le Premier ministre Michel (MR), que le RER est une priorité…

 

Pour le député PS Laurent Devin : « Après les errements de Mme Galant, nous espérions un changement de cap avec Monsieur Bellot : un soutien au rail – en ce compris aux petites lignes – et un abandon de l’austérité. C’est tout le contraire ! Infrabel ne peut développer aucun nouveau projet, renvoie aux oubliettes la finalisation du RER wallon et la dégradation progressive de nos infrastructures ! »

 

Le député socialiste s’insurge : « à force de limiter l’entretien et le renouvellement des infrastructures rurales, c’est bientôt tout une partie de la Wallonie qui sera privée de chemin de fer ! Pas un jour ne passe sans son lot de retards et d’incidents. Pendant ce temps, Monsieur Bellot se fend de poussées d’indignation dans les médias et de courriers pseudo-menaçants aux gestionnaires du rail… »

 

Pour le Groupe PS, priver la SNCB et Infrabel de 3 milliards d’euros n’a aucun sens et ne permettra certainement pas de rendre le rail belge plus efficace. Il est grand temps que le Gouvernement arrête de ‘prendre les usagers en otage' de sa politique d’austérité et qu’il propose enfin des solutions concrètes en matière de mobilité !


RECHERCHE...