Trump président : après l’onde de choc, le sursaut

L'arrivée d’un Président américain dont la campagne a été ouvertement xénophobe, sexiste, démagogue laisse ce matin le monde sans voix.

 

Le député socialiste Stéphane Crusnière participait à la mission d’observation des élections présidentielles américaines organisée par l’OSCE à l’invitation des autorités américaines. C’est à Washington DC et dans l’Etat du Maryland qu’il veillait au bon déroulement de ces élections. Sur les dix bureaux qu'il a contrôlés, le député PS a constaté le respect des procédures et n'a observé aucune tentative d’intimidation.

 

Bien qu’enclins à une certaine neutralité, la victoire de Donald Trump a semé la consternation après de bon nombre des 120 parlementaires issus de 25 pays qui composaient la mission. Il faudra prendre le temps d’analyser l’irrésistible ascension de Donald Trump et son impact sur nos relations diplomatiques et économiques. Pour Stéphane Crusnière, « toute la soirée, on a senti que le pire pouvait arriver, on n’y croyait pas, mais au fil des heures la victoire de Trump s’est imposée. C’est le pire qui est arrivé. Il faut essayer de comprendre pourquoi tant d’Américains sont allés massivement voter pour Donald Trump. Comme pour le Brexit, ce sont des électeurs motivés qui vont dire non, qui se déplacent pour aller exprimer un vote de rejet ! Cette victoire populiste reflète la colère et l’angoisse de pans entiers de la population qui se sentent laissés pour compte, victimes d’un système largement inégalitaire. »

 

Mais pour le député PS, « il faut vite retrouver le chemin des combats citoyens en Belgique et en Europe pour plus de solidarité, pour plus d'égalité. Les populistes exploitent et attisent l’angoisse des gens. Nous devons retrouver les mots et les politiques qui répondent aux angoisses, nous devons redonner un espoir et la foi en la démocratie aux gens, nous devons consolider un modèle démocratique où il y a une place pour un projet de vie pour les citoyens, pour leur famille, leurs enfants. Les débats qui ont dernièrement entouré le CETA en Belgique francophone montrent le besoin des citoyens d’être au cœur des préoccupations politiques. »


RECHERCHE...