Laurent Devin dénonce le manque de vision stratégique et le plan d’économies de la ministre Galant

Ce mercredi matin, la Ministre de la Mobilité présentait sa « vision stratégique pour le rail en Belgique » en commission des Infrastructures.


Le député socialiste Laurent Devin l’a interpellée sur les incohérences de cette vision et dénoncé le manque d’ambition et de mesures concrètes qu’il contient afin de répondre aux défis de l’entreprise publique.


Pour le Député-Bourgmestre PS, il s’agit surtout d’une tentative de la Ministre de camoufler les conséquences des milliards d’économie qu’elle impose à l’entreprise : « ces économies vont provoquer une casse sociale inacceptable : des centaines de travailleurs ne seront pas remplacés. Le transfert des gares à Infrabel ne propose lui aucune plus-value pour les usagers, sans parler des objectifs incantatoires d’amélioration du service aux navetteurs - style « wi-fi pour tous »… Il est difficile de déceler dans les mesures éparses et non financées qui nous ont été présentées ce matin une stratégie crédible et durable pour le rail, ses travailleurs et ses usagers. »


Pour Laurent Devin, il est inconcevable que la Ministre persiste à réduire drastiquement les investissements alors que le rail belge en a plus que jamais besoin : « comment oser affirmer que l’on soutient les transports transfrontaliers alors qu’on est à l’origine de la suppression du Thalys wallon ? Et toujours en ce qui concerne le rail wallon, pourquoi renoncer aujourd’hui à la gare de l’aéroport de Charleroi au moment où le port d’Anvers va lui comme par hasard bénéficier de moyens importants ? Où est la stratégie dans l’abandon de ces projets ? »


Pour le député socialiste, avec sa vision soi-disant stratégique, la Ministre Galant mène le pays vers une guerre ferroviaire : « vouloir augmenter la productivité des travailleurs en diminuant les moyens de l’entreprise publique, le tout sans affecter et même en améliorant le service offert aux usagers est totalement irréaliste. Il s’agit là d’un écran de fumée qui sert à masquer l'indigence et le manque de moyens du gouvernement fédéral pour répondre aux défis du rail belge ».


RECHERCHE...